à  
Connexion


Livre > Psychologie clinique du vieillissement

 Livres.  permalink.

La psychologie clinique du vieillissement s’intéresse au vieillissement, qu’il soit normal ou pathologique. Elle étudie les spécificités du sujet vieillissant ainsi que celles de son environnement.
Cet ouvrage est un manuel pratique qui s’adresse aux psychologues travaillant auprès des sujets vieillissants ou âgés, aux étudiants en psychologie et à tous les professionnels sollicités pour des missions très diversifiées en des lieux cliniques accueillant des personnes âgées.
Il propose des études de cas articulant réflexions théoriques, méthodes cliniques, expériences concrètes de l’activité professionnelle.
A partir de chaque cas clinique présenté, la problématique psychopathologique, un descriptif du cas, les outils et les tests choisis, les mécanismes psychiques en jeu et des recommandations sont proposés.
Les différents chapitres qui constituent l’ouvrage illustrent la variété et la richesse des pratiques du psychologue dans le champ de la psychologie clinique du vieillissement.
Dans le chapitre 1, Gérard Ribes rapporte le cas de Georges et Simone. Ce cas montre que la prise en charge d’un patient avec une maladie d’Alzheimer passe aussi par l’accompagnement de son entourage. Il montre que la «pureté» épistémologique n’est pas toujours possible et qu’il est nécessaire de laisser du temps pour que la confiance s’instaure et que la parole se libère. Ce cas permet enfin d’évoquer les représentations profanes et surtout pointe la place de la sexualité comme élément de communication et de relation au sein du couple.
Dans le chapitre 2, Jean-Louis Pujol, Jean-Pierre Mérel, Élodie Arnaud, Michel Launay, Isabelle Boulze abordent, avec le cas clinique de Georges, 75 ans, la question à laquelle peu de personnes échappent au moment où le pronostic vital est engagé : que devient, ici, le rapport du sujet avec le temps et le corps ? Le questionnement autour du temps est abordé sur l’axe biologique (temps chronologique), sur l’axe phénoménologique (temps de la conscience) et sur celui du temps logique, temps du désir et de son corollaire, l’assertion de certitude anticipée.
Dans le chapitre 3, Franck Rexand Galais approche la double question de l’angoisse de mort et de l’angoisse face à la mort chez une patiente de 73 ans en situation de bonne santé somatique. Abordé et suivi dans le cadre d’une psychothérapie d’inspiration psychanalytique, ce cas illustre le lien fréquent entre l’émergence d’une angoisse de mort immaîtrisable et les troubles de l’identité chez le sujet vieillissant, autant qu’il invite à penser les conditions spécifiques de prise en charge des perturbations du narcissisme chez le sujet âgé en situation de réélaboration de la position dépressive.
Dans le chapitre 4, Thierry Darnaud, Marie-Laure Capoul, Laurencine Piquemal-Vieu retracent le parcours d’une double prise en charge psychologique : celle d’une mère, Mme F., 82 ans, atteinte d’une tumeur inopérable, en fin de vie, ainsi que de sa fille qui l’accompagne et la soutient dans cette épreuve. Les auteurs interrogent les relations médecin-patient/famille-psychologue, afin de porter un regard sur les différentes coalitions qui se sont créées dans les différents temps de la prise en charge.
Dans le chapitre 5, Axelle Van Lander étudie les enjeux thérapeutiques des entretiens psychologiques qu’elle propose dans un service de soins palliatifs. Elle les aborde sous l’angle de la crise d’identité générée par la maladie létale. Sa patiente, Mme P., traverse une crise du Mourir : le danger est en soi dans le contexte d’une dépendance extrême et d’un vécu de grande vulnérabilité. L’enjeu pour le psychologue est de redéfinir son rôle et les fonctions thérapeutiques des entretiens pour un patient sans autre demande que de faire cesser sa détresse

Biographie de l’auteur
Lydia Fernandez est professeur en psychologie de la santé et du vieillissement, psychologue clinicienne, université de Lyon 2 (Lumière), institut de psychologie, campus Porte des Alpes, département de psychologie de la Santé, de l’Education et du Développement (PSED), laboratoire Santé, individu et société (SIS, EAM 4128), et membre associé du Laboratoire Epsylon EA 4556, Montpellier III. Alain Sagne est maître de conférences en psychologie du vieillissement, psychologue clinicien, université de Lyon 2 (Lumière), Institut de psychologie, campus Porte des Alpes, département de psychologie de la Santé. de l’Éducation et du Développement (PSED), laboratoire Santé, individu et société (SIS, EAM 4128).
Avec les collaborations de Aguerre Colette, Arnaud Élodie, Ballarin Emmanuelle, Boulze Isabelle, Bourgey Marion, Bridou Morgiane, Brouillet Denis, Capoul Marie-Laure, Cuervo-Lombard Christine, De Haro Emeline, Darnaud Thierry, Fernandez Lydia, Ferrand Claude, Finkelstein-Rossi Jacqueline, Fromage Benoît, Gaucher Jacques, Gely-Nargeot Marie Christine, Igier Valérie, Large Anne-Claire, Launay Michel, Martin Sophie, Mérel Jean Pierre, Piquemal-Vieu Laurencine, Pujol Jean-Louis, Raffard Stéphane, Rexand Galais Franck, Ribes Gérard, Sagne Alain, Sala Phaène, Thuillet-Lambert Karine, Trouillet Raphaël, Vagnot Caroline, Van Lander Axelle, Verdon Benoît.


Disponibilité : Habituellement expédié sous 24 h
Auteur : Collectif
Nombre de pages : 185
Date de parution : 2015-09-09
Edition : In Press
Finition : Poche
ASIN : 2848353279
ISBN : 2848353279

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis humain(e)