Toutes les références sur Henri Joyeux (médecin et cancérologue)


Henri Joyeux médecin et cancérologue et Professeur de la Faculté de Médecine de l’Université de Montpellier (Pr. honoraire), s’engage au service de la santé des concitoyens par ses messages de prévention des cancers: nutrition et comportements de santé.
Aujourd’hui pensionné, il est conférencier et écrivain.

Henri Joyeux et la vaccination
En 2015, il a participé à la controverse sur la vaccination en dénonçant, dans une vidéo appelant à signer une pétition, la rupture de stock prolongée du vaccin DTP qui oblige à l’utilisation d’un vaccin sept fois plus cher comportant une association de six vaccins (dit hexavalent) dont la moitié ne sont pas obligatoires, notamment celui de l’hépatite B.
En 2016, il fût radié par le Conseil de l’Ordre des Médecins en France. Mais en 2018, l’Ordre National des Médecins en France annula cette radiation.
H. Joyeux : “Nous ne sommes pas contre les vaccins mais pour qu’ils soient utilisés à bon escient et qu’il n’y ait pas d’abus”.

Docteur Joyeux et l’alimentation
Selon Henri Joyeux, il n’est pas nécessaire de proscrire le lait, mais il affirme qu’il n’existe pas de preuve scientifique qui permette de soutenir qu’il faut consommer 3 à 4 laitages par jour. Il estime que les produits laitiers sont la source de multiples problèmes de santé publique, avec notamment un nombre croissant d’allergies aux protéines du lait de vache. D’après lui, une personne sur deux digère mal le lait. Il préconise de consommer plutôt du lait de chèvre ou de brebis.
D’après lui dans un cas de cancer sur deux, on retrouve de mauvaises habitudes alimentaires.

Les distinctions obtenues
En 1985, Henri Joyeux reçoit le prix de cancérologie Antoine Lacassagne, remis par la ligue nationale contre le cancer, pour les travaux de son équipe sur l’alimentation artificielle et ses applications thérapeutiques dans les cancers du tube digestif.

En 2008, il est nommé chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur au titre du ministère du Logement et de la Ville (Christine Boutin), pour « 41 ans de services civils, militaires et d’activités associatives ».

 Intervenants.  Lien vers cette page.