OU


Kinésiologie

 Techniques/méthodes.  Lien vers cette page.

En résumé Description plus élaborée Peut convenir dans les cas suivant Témoignages
En résumé
La kinésiologie abordée sur ce site est plus spécifiquement la kinésiologie appliquée. Elle consiste entre autre à effectuer des tests musculaires sur le patient/client pour découvrir les sources de ses blocages, maladies ou sources d’allergies. Le corps est traversé de lignes d’énergies. Quand une ou plusieurs de ces lignes d’énergies est/sont obstruées, cela engendrai une ou des maladies/allergies/blocages. La kinésiologie est partiellement basée sur les méridiens d’acupuncture, propre à la médecine chinoise. Cette technique permet d’y voir plus claire, d’obtenir des informations plus précises sur les sources de nos blocages. Le praticien n’intervient qu’en tant que décodeur, technicien et facilitateur.
Des tests musculaires interrogent le corps à la recherche de blocages ; les réponses s’interprètent à l’aide de grilles de lecture, qui permettent de lever les blocages. Les types de blocages sont divers : émotions, barrières, lignes, traits du visage en déni ou à connaître, sabotages, etc. Le but est de réduire la charge et le stress et de vivre de façon plus équilibrée.


Description plus élaborée

Introduction | Spécialisation de la kinésiologie appliquée | La méthode | Kinésiologie appliquée en France

 
Introduction
La kinésiologie appliquée est une méthode de soin non conventionnelle qui associe le mouvement, le tonus musculaire et diverses maladies. Elle fut créée par George Goodheart (1918-2008), chiropraticien américain, qui la réservait aux professionnels de santé diplômés d’état. John Thie, également chiropraticien, en a fait le Touch for health, à l’origine des kinésiologies spécialisées, considérées comme des méthodes amélioratrices de la santé et du bien-être.
Son postulat de départ est un des grands classiques vitalistes : le corps serait traversé d’un flux d’énergie curative, et les maladies seraient causées par l’entravement de ce flux.
Spécialisation de la kinésiologie appliquée
Kinésiologie appliquée
Méthode inter-disciplinaire de diagnostic et de guidage des soins des patients, en usage chez certains chiropraticiens et certains dentistes, fondée sur la synthèse de plusieurs techniques dont des éléments de médecine chinoise. « La kinésiologie appliquée (KA) est l’utilisation thérapeutique des mouvements du corps. Le test musculaire est un outil important de la méthode. La kinésiologie appliquée a été créée en 1964 par le Dr. George J. Goodheart, Jr., DC2. »

 
Kinésiologie spécialisée
Ensemble de méthodes développées dans le monde à partir des travaux du Dr. John Thie, chiropracteur américain. La Touch for health, « santé par le toucher », qu’il a élaboré est une technique très simple, synthèse des informations fournies par les tests musculaires et de la circulation de l’hypothétique “énergie” dans les méridiens d’acupuncture, propre à la médecine chinoise. Le Touch for health est enseigné dans plus de cent pays dans le monde, et en Europe depuis le début des années 1980.

 
Kinésiologie hypersens
La kinésiologie hypersens est une méthode qui permettrait, grâce à un test musculaire spécifique d’identifier ce à quoi et les substances auxquelles la personne réagit de manière exagérée, de rechercher les barrières (physiques, émotionnelles, mentales, biochimiques, etc.) qui empêchent la personne de vivre normalement et d’équilibrer le “système énergétique” pour permettre au corps de retrouver un fonctionnement meilleur. Ainsi, la personne pourrait de nouveau consommer ou être en contact avec ce à quoi elle était très sensible ou intolérante.

 
Kinésiologie harmonique
Méthode créée en France par Jean-Pierre Bourguet dans la lignée des kinésiologies spécialisées, la kinésiologie harmonique (accès au site officiel) est une recherche des freins qui se sont mis en place au fur et à mesure que nous avancions sur le chemin de notre vie. C’est par le test musculaire que, selon cette discipline, le corps nous livrerait les informations dont nous avons besoin pour comprendre. Elle est censée permettre la découverte des “déséquilibres” qui empêchent d’être dans l’harmonie « corps, mental, esprit ».

 
Édukinésiologie professionnelle
À ne pas confondre avec l’Edu-Kinésiologie/Stress Release de Paul Dennison, méthode éducative, sous forme de coaching de santé, et de coaching à la création et la réalisation de projets, créée dans la lignée des kinésiologies spécialisées, a pour objet d’aider les individus à mieux gérer leur propre santé et à utiliser au mieux leurs ressources par une meilleure compréhension de leurs mécanismes internes. Contrairement à une méthode de soin où le praticien est supposé résoudre le problème de son client, la méthode d’édukinesiologie professionnelle6 est présentée comme interactive et éducative dans une responsabilité partagée.

 
Concepts 3 en 1
Les concepts 3 en 1, (aussi appelés méthode One Brain, ou système One Brain) méthode de gestion du stress développée par Gordon Stokes et Daniel Whiteside, proposent, outre le test musculaire de la kinésiologie spécialisée, un ensemble de techniques de gestion du stress, des éléments de morphopsychologie et une classification originale des émotions appelée « baromètre du comportement ». Guidée par ce baromètre, ainsi que par les traits du visage et le test musculaire, la méthode prétend retrouver l’âge exact et l’émotion douloureuse à l’origine d’un stress présent.

 
Stress Release
Le Stress Release, branche de la kinésiologie appliquée développée par le Dr. Wayne Topping : Wellness Kinesiology ; boite à outils qui complèterait toutes les autres techniques ; utilise particulièrement le relâchement de stress émotionnel, le tapotement temporal, le travail avec les affirmations, les rotations oculaires, etc.

 
Kinésiologie fractale
Nouvelle branche de la kinésiologie permettant, selon ses promoteurs, d’investiguer le système d’acupuncture et de le réguler, la kinésiologie fractale a été fondée par Guy Coupremanne en 2003, basée sur l’approche de la médecine traditionnelle chinoise de Jacques-Martin Hartz et Jacques Pialoux. Selon les auteurs, le système d’acupuncture révélerait d’hypothétiques dysfonctionnements internes et externes. Améliorer le flux de la vie (le Qi) en levant les blocages à travers ce système permettrait à l’être de se maintenir ou de retrouver l’état de « santé ».

 
La méthode
La kinésiologie appliquée utilise le test musculaire qui, par l’évaluation directe du degré du tonus musculaire, permettrait de positionner d’un point de vue psycho-énergétique la personne par rapport aux objectifs réels visés et formulés par elle. Les objectifs sont divers : je veux être à l’aise avec telle personne, je veux pouvoir parler en public, je veux avoir une bonne image, je veux pardonner à, je veux avoir une bonne estime de moi, etc. Des tests musculaires interrogent le corps à la recherche de blocages ; les réponses s’interprètent à l’aide de grilles de lecture, qui permettent de lever les blocages. Les types de blocages sont divers : émotions, barrières, lignes, traits du visage en déni ou à connaître, sabotages, etc.

Le but est de réduire la charge et le stress et de vivre de façon plus équilibrée. Le kinésiologue peut être amené à suggérer des changements de mode de vie. Il doit également maîtriser les lois du principe d’adaptation. Il prend garde de toute attitude pouvant être assimilée à un exercice illégal de la médecine. Le Syndicat national de la kinésiologie publie un code de déontologie qui précise les devoirs et obligations du kinésiologue dans sa pratique quotidienne.

 
Kinésiologie appliquée en France
La profession de kinésiologue n’existant pas en France (l’équivalent français étant le professeur d’activités physiques adaptées issu du cursus STAPS), l’appellation « kinésiologue » désigne de façon générique et erronée les élèves d’écoles dont le cursus de formation est libre et peut comporter des modules spécifiques. La formation n’est pas reconnue par l’État. Les élèves kinésiologues ne sont pas forcément des praticiens de santé diplômés à l’origine. Cette profession s’organise en fédérations qui définissent le cadre technique et déontologique de l’exercice du métier de kinésiologue, afin de définir le cadre d’action du kinésiologue, en conformité avec la législation Française.

Selon Jean-Claude Guyard, fondateur de l’EKMA (École de Kinésiologie et Méthodes Associées), la kinésiologie n’est pas une méthode de soins mais une méthode de développement personnel non religieuse. Cette dernière précision fait suite à des accusations de dérives sectaires pour la kinésiologie. Il déclare notamment « On ne se dit pas “thérapeutes” et on ne s’est jamais dit “thérapeutes”. » Selon lui les techniques se fondent toutefois sur des principes de chiropratique et d’acupuncture. Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kinésiologie appliquée de Wikipédia en français (auteurs)


Cette téchnique/méthode peut convenir (liste non exhaustive) dans les cas suivants :


  1.     

  2.     

  3.     

  4.     

  5.     

  6.     

  7.