à  
Connexion

Quelle est l’activité la plus importante pour mon développement personnel?

 Actualité.  URL de cette page.

Envie de grandir et de dépasser vos pensées limitantes ? La connaissance de soi est la clef vers votre développement personnel.

Lorsque j’organise des ateliers et des retraites, c’est la question la plus courante que me posent les étudiants: «Sur quelle activité dois-je me concentrer pour améliorer ma transformation personnelle?» C’est une question qui a du sens; nous avons tous une tendance naturelle à grandir, à nous transformer et à vivre la vie aussi pleinement que possible. C’est une volonté interne d’expérimenter un épanouissement plus profond. D’un autre côté, beaucoup d’entre nous sont très occupés et nous souhaitons donc maximiser l’impact de chaque activité améliorant notre transformation. Donc la question est importante. Et ma réponse? Simple, c’est le bon vieux “Apprenez à vous connaître.”

 

Pourquoi la connaissance de soi est-elle important ?
Avant de nous lancer dans le «comment» de vous connaître, comprenons le «pourquoi». La plupart d’entre nous ignorons les éléments cruciaux de notre «moi» personnel. Ce sont des morceaux que nous avons enterrés au coin le plus sombre de notre conscience (Jung l’appelait “ombre”), et nous ne sommes pas conscients de leur impact – et pourtant, ils nous impactent profondément. Nous parlons aux gens, prenons des décisions, participons à la vie, choisissons un travail et réalisons toute autre interaction humaine, sous l’influence de ces morceaux profondément enfouis en nous.

Et nous le faisons tous inconsciemment, de sorte que, lorsque je réfléchis à un nouveau parcours professionnel et que je décide de ne pas y aller, je puisse l’expliquer rationnellement. Par exemple par «je n’ai pas le niveau requis d’expérience / d’éducation», alors que la vérité est que mon inconscient a pris cette décision. Mon inconscient m’a envoyé le message interne «Je ne suis pas assez bon pour le faire» ou «Je ne suis pas digne de cette opportunité» (qui sont tous deux des messages internes inconscients populaires). Si je ne pratique pas l’évitement, j’insisterais probablement sur le fait qu’il s’agit d’explication rationnelle, car le message interne inconscient est murmuré si doucement en moi que je ne l’entendrai pas consciemment. Je choisirais en fonction de cela, mais je ne l’entendrai pas. Cette idée profondément enfouie sur mon «manque de confiance en moi» n’est qu’un exemple. Il existe de nombreux jugements, idées, perceptions, hypothèses et sentiments potentiels que je pourrais porter dans mon ombre personnelle. Ce sont toutes des pensées limitantes.

 

Connaissance de soi ou évoluer de l’ombre vers la lumière
En augmentant la conscience de soi et en acquérant une meilleure connaissance de soi, ces pièces passent progressivement de l’obscurité à la lumière, de l’inconscient à la conscience. Ils cessent de se cacher dans l’ombre et s’intègrent dans le «moi» que vous pouvez voir et reconnaître.

Ce n’est pas toujours un processus rapide (cela peut prendre beaucoup de temps, en fonction de l’ancrage de ses pensées limitatives), et cela peut même être un processus douloureux. La douleur est due au fait qu’il pourrait y avoir une raison spécifique derrière l’emplacement de cette pensée dans l’ombre de votre psyché – cela pourrait être une dimension menaçante de vous-même, ou une image effrayante, ou une chose qui est liée à un traumatisme ou à des événements passés difficiles. Vous l’avez poussé dans l’inconscient pour que vous n’ayez pas à le «rencontrer» dans le cadre d’une prise de conscience de vous-même. S’il existe un lien entre des événements traumatisants dans votre vie, le passage de l’ombre à la lumière doit se faire progressivement, avec prudence et avec un profond respect en fonction de votre tolérance personnelle. Si c’est momentanément trop lourd à affronter, prenez du recul et reconnectez-vous à cette pensée limitante plus tard. Un tel travail est crucial si vous souhaitez vous libérer des dimensions inconscientes de vous-même qui ont une incidence sur vos choix de vie et vos interactions.

 

Etudes psychologiques sur la connaissance de soi
Les études psychologiques confirment l’importance de la connaissance de soi. Elles démontrent l’importance de la connaissance de soi afin de pouvoir vivre son développement personnel, adopter le point de vue d’autrui, exercer un contrôle de soi, produire des réalisations créatives et avoir une estime de soi saine [1].
Une autre étude [2] démontre qu’une meilleure connaissance de soi augmente notre façon de mieux prendre soin de soi-même et diminue le burn-out.

Last but not least, une étude [3] indique qu’une plus grande conscience de soi conduit à une plus grande acceptation de soi et des autres. Je pourrais continuer à énumérer de nombreuses études démontrant les avantages de la connaissance de soi, mais au final, ce qu’il faut retenir est : la recherche scientifique démontre que la connaissance/conscience de soi est un élément essentiel à notre bien-être psychologique.

 

Comment augmenter notre conscience de soi : guide pratique
Ok, vous comprenez et acceptez l’importance de la conscience de soi – mais comment pouvons-nous la transformer d’un aperçu abstrait en un changement concret dans nos vies? Vous trouverez ci-dessous une liste d’activités susceptibles d’augmenter votre conscience de vous-même. Rappelez-vous s’il vous plaît que le voyage de votre rencontre est radicalement personnel et unique dans votre propre relation à vous-même. Les activités ci-dessous ne sont que des suggestions pour susciter votre curiosité – il existe de nombreuses façons de vous rencontrer. Chacun d’entre nous trouvera certaines de ces activités très pertinentes et applicables, alors que d’autres les jugerons moins pertinentes – c’est tout à fait normal. Vous êtes la seule personne à pouvoir ressentir ce qui vous convient le mieux:

  • Thérapie/coaching : un excellent moyen pour nous d’accroître la conscience de soi. Travailler avec quelqu’un (un thérapeute, un psychologue conseil, un psychologue clinicien, un coach ou tout autre praticien similaire) vous fournira un environnement sain pour une réflexion sur soi dans laquelle vous pourrez vous observer sans jugement. Consultez l’annuaire des thérapeutes, coaches et psychologues dans votre région .
  • Ateliers et cours : l’éducation contemplative est basée sur l’introspection. Vous pouvez suivre des cours, des ateliers, des retraites et d’autres occasions d’apprentissage qui invitent à la conscience de soi. Ces cours ne doivent pas nécessairement porter le titre «Conscience de soi». Ils ont simplement besoin que l’introspection soit intrinsèquement liée à leur enseignement. Par exemple, des cours de pleine conscience et différents cours de praticiens en santé mentale vous offrent une telle introspection puisqu’ils vous invitent à observer vos propres habitudes et votre propre manière d’être. Consultez l’agenda des ateliers et cours en développement personnel.
  • Connectez-vous à la nature : de nombreuses personnes subissent un «bruit» cognitif réduit en passant du temps dans la nature. Cet état d’esprit paisible est un excellent espace pour vous rencontrer. La sylvothérapie peut être une belle piste à suivre.
  • Apprendre une nouvelle compétence : lorsque vous apprenez une nouvelle compétence, vous découvrez vos limites personnelles, votre zone de confort et trouvez des moyens de la dépasser. Dans le cadre de ce processus, vous en apprendrez davantage sur vous-même et sur les moyens d’élargir votre personnalité.
  • Lecture : certains livres sont écrits avec l’intention d’inviter l’observation de soi. Ils susciteront des questions et des idées qui conduiraient à une meilleure connaissance de vous-même. Parmi ces livres, citons «Deviens ce que tu es» de Alan Watts, «Les cadeaux de l’imperfection» de Brené Brown, «Ce dont je parle quand je parle de courir» de Haruki Murakami et «Sensibilisation, c’est la liberté: l’aventure de la psychologie et de la spiritualité “.
  • Méditer : la méditation vous invite à vous rencontrer. Si votre attention ne s’attarde pas sur des histoires, elle doit rester immobile et observer les pensées et les émotions présentes. Vous pourrez voir les modèles de votre esprit. Cela peut ne pas être facile ni confortable, mais vous apprendrez beaucoup de cette simple expérience de méditation.
  • Demander l’avis de vos proches : la perspective d’autres personnes peut vous fournir des informations intéressantes. Il faudrait que ce soit quelqu’un de proche ou quelqu’un qui vous connaisse bien. Posez à cette personne des questions sur vous-même – et commencez par déclarer que vous êtes vraiment ouvert à toute réflexion qu’il pourrait proposer. Les informations qu’ils partagent ne sont peut-être pas précises à 100%, mais elles vous donneraient matière à réflexion.

 

 

 

Références :
[1] https://www.researchgate.net/profile/Paul_Silvia/publication/239808850_Self-Awareness_and_Constructive_Functioning_Revisiting_the_Human_Dilemma/links/00b7d5342fa835637b000000/Self-Awareness-and-Constructive-Functioning-Revisiting-the-Human-Dilemma.pdf

[2] https://www.researchgate.net/profile/C_Campenni/publication/279741291_Self-care_and_Well-being_in_Mental_Health_Professionals_The_Mediating_Effects_of_Self-awareness_and_Mindfulness/links/5bbb917d299bf1049b74f8d2/Self-care-and-Well-being-in-Mental-Health-Professionals-The-Mediating-Effects-of-Self-awareness-and-Mindfulness.pdf

[3] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5114878/